Bienvenue sur ce site d'information indépendant

Le Bulletin voglanais a pour vocation de vous fournir l'information officielle et publique que les moyens de communication de la commune ( Lettre de Voglans et Bulletin municipal annuel ) vous cachent délibérément.

 

Ce site sert aussi à compenser le parti pris des correspondants locaux du Dauphiné-Libéré qui participent à cette dissimulation de la vérité en ne présentant jamais à leurs lecteurs les dossiers d'intérêt général que je travaille et que je vous présente en matière de finances publiques, d'urbanisme, d'aménagement du territoire, d'environnement et de relations avec la CALB.

 

Seule exception à mettre au crédit du Dauphiné-Libéré : le dossier du projet OPAC de la Savoie sur la mine de Voglans ( voir son article dans le dossier la mine de Voglans). Le journaliste qui avait réalisé cet article très complet n'est d'ailleurs pas resté très longtemps à l'agence d'Aix les Bains du dauphiné-Libéré...!!!

 

Ce travail des dossiers communaux nécessite un suivi constant et une forte ténacité dans la recherche et la rédaction.

 

Ce travail, je le fais par amour pour mon village natal et par fidélité envers les centaines d'électeurs qui m'ont accordé leur confiance, en votant pour moi et pour les membres de ma liste aux deux élections de 2008.

 

Ce travail, je le fais aussi par souci de montrer à ceux qui n'ont pas voté pour moi qu'il ne fallait pas croire, les yeux fermés, ce qu'on leur a faussement dit sur mon compte alors que les vraies incompétences et les tristes malhonnêtés sont là où nous l'avions dit !

 

Les pièces officielles présentées sont toutes libres d'accès et publiques. Cette liberté d'accès est possible grâce aux articles 14 et 15 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, intégrée au préambule de la Constitution française de 1958, telle que l'a voulue Charles de Gaulle.

 

Ces articles précisent :  

 

« La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration » (article 15 ). « Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée » (article 14 du même texte). 

 

Marcel GIRARDIN