Des procédés de bohémien !

Ci-dessous les photographies de la livraison particulièrement remarquable que laissèrent, fin janvier début février 2005, Yves MERCIER président du club de football et ses amis lors de la journée Diots.

 

Il faut savoir que chaque année, c'était pareil. Ces responsables associatifs, clients de la mairie, installaient consciencieusement les poubelles devant la fenêtre de mes parents et les laissaient là bien en évidence lorsqu'ils quittaient la place de l'église. 

 

Mon père, vieux voglanais de souche, excédé par ce procédé de bohémien, allait ensuite chaque fois les repousser au milieu de la place.

 

Heureusement  cette pratique a aujourd'hui disparu. C'était peut-être là, la seule réponse que ces élus et certains responsables associatifs, étroitement " associés " à la mairie trouvaient pour compenser leur manque d'arguments aux informations que je diffusais dans Le Bulletin voglanais.

 

En 2005, il  avait gelé très fort dans la nuit précédent la journée diots. Tôt le matin, Yves MERCIER en personne fit alors démonter la tuyauterie à l'intérieur des toilettes pour pouvoir disposer d'eau. Midi arrivé, tout le monde partit et laissa l'eau couler, couler pendant... plusieurs jours. Voir la dernière photographie...!

 

Devant tant de gaspillage et malgré ma rancoeur face à tant de médiocrité, j'avertis alors un pilier du club de football, élu de la commune...aujourd'hui adjoint aux travaux pour qu'il fasse intervenir un technicien de Chambéry-Métropole !