Citoyens, ne gaspillez pas l'eau !  Et les élus alors...???

 

C'est l'appel du Secrétaire Général de la Préfecture à destination des citoyens afin que ceux-ci économisent l'eau ! 

 

Cet appel du Sous-préfet de l'arrondissement de Chambéry, m'a incité à lui lancer, en retour, un appel pour qu'il intervienne afin de sauver les sources et captages publics menacés par le projet du mystérieux promoteur NEOSENS et de la majorité municipale de Voglans, qui a autorisé la construction d'une barre urbaine à l'exact emplacement de ceux-ci !  

 

Dans une lettre du 31 octobre 2018, le maire et la majorité municipale de Voglans profèrent un nouveau mensonge en écrivant " Les prétendues sources privées ou publiques ne sont nullement identifiées "

 

Mais comment ont-ils pu écrire cela puisque c'est le garde communal qui entretenait le captage public dont le maire et son adjoint aux travaux ont ensuite fait couper, en 2008, le tuyau reliant ce captage public au bassin public qui se trouvait, jusqu'en 2015, à l'emplacement des actuelles toilettes publiques de la place de l'église ?

 

Vous trouverez, ci-dessous, ma lettre au Secrétaire Général, puis un acte notarié complet dont les pages 4 et 5 mentionnent l'interdiction de construire sur les prises d'eau ( les sources et captages ) desservant à l'époque le château, l'actuelle mairie de Voglans, et les bassins de la commune!

 

Bien entendu, en ce 18 novembre 2018, ces sources et captages sont toujours là et alimentent toujours le bassin chemin des Carrières et des particuliers !!!!

 

 

Consultez, ci-dessous les pages 4 et  5 de l'acte notarié prouvant l'existence de sources, de captages et de puits privés et publics. Qu'en disent le maire et les autres élus de la majorité municipale ?

 

 Sur le premier plan cadastral français de 1879 ( c'est son nom officiel ) vous verrez, ci-dessous, que la parcelle n ° 260, mentionnée en page 5 de l'acte notarié, où s'applique cette interdiction de construire afin de préserver les sources, puits et captages, correspond à une partie du terrain de 740 m² vendu par la commune à NEOSENS le 9 mai 2017.