MENSONGE MUNICIPAL sur LES SOURCES et le CAPTAGE COMMUNAL

 

Pas besoin ici de grand discours pour montrer, une nouvelle fois, à quel point les élus de Voglans, le maire et la première-adjointe en tête, mentent sur ce dossier comme sur beaucoup d'autres.

 

En effet dans l'article de l'Essor savoyard du 31 décembre 2020, ci-dessous, le maire continue à mentir comme il le fait depuis toujours ( notamment dans ses deux lettres recommandées officielles du 31 octobre 2018 et du 8 janvier 2020 ), lorsqu'il affirme qu'il n'y a pas de captage communal et de sources dans le périmètre que la mairie a réservé et vendu au promoteur NÉOSENS et que l'alimentation du bassin communal ( en photo dans l'article de l'Essor ) viendrait de dessous la Roche...alors qu'elle vient du périmètre du projet NÉOSENS.

 

Pourtant, l'expert judiciaire, nommé le 13 août 2019 par le tribunal de grande instance de Chambéry (aujourd'hui le tribunal judiciaire) confirme en page 12, ci-dessous, de son rapport du 15 octobre 2020, qu'il existe des sources captées dans ce périmètre pour l'alimentation des bassins communaux ; ce que tous les voisins et anciens du village savent depuis toujours.

 

Il est vrai que depuis 2008 et jusqu'à aujourd'hui, le maire et son adjoint aux travaux notamment, ont tout fait pour faire croire à l'inexistence de ces sources et captage communal afin de favoriser les projets immobiliers.

 

Ainsi rien n'est dit à ce sujet dans le permis de construire accordé à NÉOSENS, notamment des travaux à prévoir pour sauver les sources ; ce qui explique pourquoi nous avons demandé une nouvelle instruction de ce dossier au préfet de la Savoie.

 

Voir également mon dossier dans la marge : L'EAU, la véritable richesse à protéger ! 

Ci-dessous page 12 du rapport envoyé, fin octobre 2020,             aux riverains.